Comment retrouver un emploi après une longue période d’inactivité ?

contrat d'intérim

Publié le : 09 mai 20226 mins de lecture

Après une longue période d’inactivité, vous êtes de nouveau à la recherche d’offres d’emploi ? Pour mettre toutes les chances de votre côté pour retrouver un travail, il est nécessaire de suivre quelques conseils. Que vous ayez été inactif en raison d’un burn out au sein de votre précédent emploi ou pour élever un enfant, découvrez 4 conseils pour retrouver un emploi rapidement.

S’adresser aux agences d’intérim

Si vous recherchez du travail après une longue période d’inactivité, vous pouvez commencer par vous adresser à une agence d’intérim à Paris ou ailleurs. Muni de votre plus beau CV, adressez une candidature spontanée à l’agence de travail temporaire près de chez vous. Généralement, chacune possède ses secteurs de prédilection : emploi tertiaire, BTP, manufacture… Selon votre domaine de compétence, renseignez-vous à l’agence d’intérim adaptée.

Les contrats de travail temporaire possèdent plusieurs atouts. En règle générale, ils sont courts et ouvrent droit à plusieurs indemnités en termes de rémunération : Indemnité de fin de contrat (IFC), Indemnité de congés payés (ICP). Celles-ci peuvent augmenter votre salaire de manière significative. Un emploi intérimaire est une excellente occasion pour remettre le pied dans le monde du travail. De plus, un contrat d’intérim peut évoluer vers un CDD, voire un CDI ! Ce type de contrat est donc idéal pour travailler de nouveau après une longue période d’inactivité.

Rédiger soigneusement son CV

Avant de vous adresser à une agence d’intérim, vous devez rédiger soigneusement votre CV. Le curriculum vitae (« cours de la vie » en latin) donne aux recruteurs la première image qu’ils vont se faire de vous. Il est donc crucial d’en prendre soin et de ne pas le négliger. Celui-ci doit être soigné. Pour cela, de nombreux sites en ligne existent. Ils proposent différents modèles de CV avec des mises en page, des couleurs et des polices différentes. Ils sont très utiles si vous ne savez pas comment vous y prendre pour le rédiger vous-même.

Mais l’image de votre CV n’est pas l’élément le plus important. Bien que nécessaire, vous ne devez pas tout miser dessus, bien au contraire ! Vous devez impérativement faire en sorte que votre CV soit lisible et précis. Il faut donc éviter d’écrire plus qu’il ne faut. Par exemple, sous chaque expérience professionnelle, notez uniquement les principales tâches que vous avez effectuées. Vous devez aller droit au but et ne pas vous disperser.

Mettre en avant ses atouts

Parfois, les longues périodes d’inactivité professionnelle peuvent effrayer certains recruteurs. Ils présument (à tort), que vous n’étiez pas actifs durant cette période. Prouvez-leur le contraire ! Vous devez impérativement mettre en avant vos atouts et vous valoriser. Durant celle-ci, avez-vous élevé un enfant ? Si oui, cela démontre de votre patience ! Il est important de le préciser. De même si vous faites partie d’une association, d’un club sportif ou culturel, vous devez en parler. Être demandeur d’emploi ne signifie pas être inactif. Prouvez-leur !

Pour trouver un emploi rapidement, vous devez donc rassurer les recruteurs. Ils doivent comprendre que cette période d’inactivité vous a été bénéfique et que vous en avez retiré des côtés positifs. Surtout, ne vous dénigrez pas. Si un entretien ne se passe pas comme prévu, ce n’est pas grave. Vous en trouverez un nouveau dans les brefs délais !

Être honnête quant à sa période d’inactivité

Vous avez cessé de travailler pour élever un enfant, vous occuper d’un parent malade ou voyager à l’autre bout du monde ? Il faut à tout prix être transparent sur cette période d’inactivité. Ne tentez pas de mentir sur cette période en indiquant que vous avez occupé un emploi. Au contraire, jouez la carte de la transparence. Si vous êtes débusqué, vous risquez définitivement d’enterrer vos chances d’intégrer cette entreprise. Vous n’êtes pas obligé d’expliquer précisément les raisons de votre inactivité dans votre lettre de motivation ou lors d’un entretien.

Généralement, les recruteurs sont très sensibles à ces fameux « trous » dans le CV. Ce n’est pas pour autant une raison qui les pousse à éliminer tous ces profils. Ils cherchent simplement à en savoir plus sur les raisons qui vous ont éloignées du monde du travail. Et ces raisons peuvent être tout à fait louables et représenter au final un avantage pour vous. Il est rare qu’une période d’inactivité soit un simple désir de ne plus travailler. Il y a toujours une raison qui a motivé cela. N’hésitez donc pas à expliquer cela dans votre lettre de motivation ou lors d’un entretien préalable à l’embauche.

Plan du site